Jieldé

Jean-Louis Domecq pose en 1949 les fondements de son projet. Ce génial inventeur lyonnais donne à sa création ce supplément d’âme qui la place à la frontière entre l’objet d’usage et l’œuvre d’art.  Il conçoit une lampe adaptée aux besoins de son activité, une lampe simple, robuste, articulée et sans câble dans ses articulations. Le modèle définitif voit le jour en 1950.  Pour industrialiser son invention, Jean Louis Domecq crée « Jieldé » à partir des initiales de son nom (JLD).  Le succès est au rendez-vous : la lampe « Jieldé » investit les usines, les ateliers, les tables à dessin.  Avec le déclin de l’industrie en France la production s’essouffle, mais la lampe garde son potentiel. Elle plait aux collectionneurs, aux amateurs de design avec son savant dosage entre forme, fonction, matière, usage et technique.
Ce qui n’a pas changé, c’est la fabrication : les lampes sont toujours fabriquées à la main, avec les outillages d’origine, dans les ateliers de Saint Priest, en proche banlieue lyonnaise.  
Vintage et actuelle, indémodable et sur-mesure, la lampe « Jieldé » est bien de son époque, et continue à faire rayonner en France et dans le monde le nom de son génial inventeur.
jielde.com

Il n'y a pas de produits dans cette catégorie